Nos assos membres : Découvrez Unis-Terre, à Kedge Marseille

Découvrez Unis-Terre, asso membre du REFEDD qui agit à Kedge Business School sur le campus de Marseille !

 

Salut Romain, peux-tu te présenter en quelques mots?

Salut, je me présente, je suis Romain FLAMENT, j’ai 21 ans et je viens de Montpellier. Je suis actuellement étudiant en école de commerce à Kedge BS en Master 1 Programme Grande Ecole à Marseille, où je fais un parcours orienté en géopolitique car je souhaite plus tard travailler dans la gestion d’association, d’ONG ou de fondation. C’est pourquoi cela me tenait à cœur de m’engager en tant que bénévole dans l’association de développement durable et d’humanitaire de mon école qui s’appelle Unis-Terre et dont je suis le président depuis maintenant plus de 9 mois.

 

    Participation à un cours dans l’école du village Tanéka-Koko au Bénin où l’équipe du projet Vi est venue en Juin 2018 pour commencer la construction d’un local de santé

 

En quoi consiste votre association ?

Unis-Terre, c’est une association étudiante engagée dans l’humanitaire et le développement durable, basée à Marseille et composée actuellement de 175 membres bénévoles ce qui en fait l’une des plus grandes associations étudiantes de développement durable de France !

Elle comprend un bureau qui supervise et coordonne 15 projets, internationaux ou locaux, tous répartis en 3 pôles avec des axes différents (un pôle enfance, un pôle entreprise/entrepreneuriat social, un pôle changement des comportements sociétaux). Son but est de promouvoir et faciliter l’accès à l’éducation et aux loisirs pour les enfants les plus démunis que ce soit en organisant des sorties et des activités pour les enfants des foyers, en construisant des écoles à l’étranger ou encore en leur rendant visite et en animant l’hôpital de la Timone tous les dimanches.

Unis-Terre tend également à développer l’entrepreneuriat social à travers le monde et à aider tous les acteurs de l’économie actuelle à développer une démarche durable et responsable que ce soit à l’échelle locale ou internationale ; enfin, Unis-Terre mène aussi des actions de promotion et de sensibilisation autour de nombreux enjeux sociétaux majeurs tels que le handicap, le cancer du sein, l’univers carcéral et la consommation durable…

Unis-Terre c’est donc une grande famille et une association de projets divers et variés qui se retrouvent autour des valeurs de la solidarité, du développement durable, et qui aspirent à rendre le monde meilleur !

 

Comment est née Unis-Terre ?

Unis-terre est née en 2005 de la fusion entre le Bureau de l’International, qui regroupait des projets humanitaires aux quatre coins du monde, et de plusieurs projets de solidarité locale ou agissant en faveur de l’environnement. Le but, à l’époque, était de réunir et fédérer tous ces projets isolés autour de valeurs communes pour qu’ensemble ils aient plus de poids et d’impact.

 

Des membres du projet Canon à Tupiza en Bolivie en compagnie des femmes entrepreneures qu’ils aident et conseillent dans la fabrication d’une collection de vêtements en laine d’alpaga

 

Aujourd’hui, c’est quoi le futur de votre association ? 

La grande nouveauté cette année pour notre association, c’est la création et le lancement d’un nouvel événement innovant qu’on a appelé la Students’ Cop. Il s’agira de la plus grande COP étudiante de France. Elle aura lieu du 1er au 6 avril 2019 pendant la semaine nationale du développement durable que vous avez créée. Pour rappel, les Conférences des Parties (COP) sont des rassemblements annuels entre les dirigeants politiques des différents pays, afin de trouver des accords sur les enjeux écologiques.

Lors de cette semaine, nous espérons initier un mouvement étudiant inédit sur le campus de Kedge Business School Marseille. Des ateliers de sensibilisation animés par les associations de l’école lanceront l’événement. Puis, à travers la Students’ COP, 250 étudiants de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur venant représenter leur école, s’engageront pour leur avenir. Durant deux jours, soit le vendredi 5 et le samedi 6 avril 2019, les étudiants représenteront des pays, des lobbys, des médias et la société civile afin de proposer des solutions concrètes, autour de la problématique « Comment produire et consommer autrement ? », qui est en lien avec l’Objectif de Développement Durable n°12 de l’Organisation des Nations Unies.

Ce travail de réflexion sera retranscrit dans un second temps au niveau des établissements étudiants représentés pour que chacun prenne conscience des actions qui peuvent être menées dans son environnement proche. Cette démarche s’inscrit dans le plan climat de la région qui comprend lui aussi une partie sur la production et la consommation responsable. De plus, une conférence de prestige aura lieu le jeudi 4 avril au soir, avec trois intervenants renommés qui débattront autour de la problématique « Comment repenser notre société pour un monde durable ? ». De toute manière, si vous souhaitez en savoir plus on me dit dans l’oreillette qu’un article sur la Students’ Cop va bientôt être publié sur votre blog !

 

Une petite anecdote marrante à nous raconter sur votre asso ?

Pour plaisanter, nous sommes souvent surnommés les « mangeurs de graines » et on nous réduit à une association qui ne fait que creuser des puits en Afrique. Ce genre de plaisanteries et d’a priori ne font qu’accroître notre motivation et notre envie de prouver le contraire. Nous souhaitons moderniser l’image des défenseurs de l’environnement et de l’humanitaire en général, et ainsi montrer que tout le monde, peu importe d’où il vient, peut s’engager et agir à son échelle !

 

Deux membres du projet Ethica animent un stand où sont vendus des smoothies (fraichement mixés par une « smoothieclette » ou « vélosmoothie ») au cours de leur festival phare autour de la consommation éthique, le We Love Fair Festival

 

Des citations favorites ou des recommandations de films à nous partager ?

Une citation favorite ? Sans hésitation, notre slogan « Together, let’s be the change ». Pour ce qui est du film, je pense qu’il faut impérativement voir le « Demain » de Cyril Dion et Mélanie Laurent qui, à mon avis, ne tombe pas dans l’alarmisme mais, au contraire, arrive à nous faire prendre conscience et à nous présenter les problématiques actuelles sous un nouvel angle. C’est un film optimiste qui s’intéresse davantage à trouver des solutions plutôt qu’à simplement énumérer des problèmes. Je suis convaincu que les choses sont en train de bouger et que notre génération va permettre d’apporter un regard neuf sur toutes ces problématiques.

 

Première Assemblée Générale de l’année 2018/2019 avec tous les membres d’Unis-Terre

 

Infos :

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.