Till Tomorrow, le documentaire qui veut réinventer notre rapport à la Nature

21 juin 2019 Les initiatives DD 0

Till Tomorrow est un documentaire, réalisé par deux étudiantes, parrainé par le célèbre photographe Yann Arthus-Bertrand et le réalisateur Nicolas Vanier. Il part à la rencontre de peuples en dépendance immédiate avec leur environnement.

 

 

Till Tomorrow, un voyage itinérant pour construire demain

Till Tomorrow est un documentaire en 3 formats (une web-série en libre accès sur internet, un court métrage et un long métrage) qui retrace la rencontre avec les populations éco-dépendantes (en dépendance immédiate avec leur environnement) de l’hémisphère Nord. L’objectif est d’explorer et de découvrir les pratiques d’intégration de l’environnement dans le quotidien de ces populations comme outils de lutte pour sa protection.

Ce documentaire, porté par l’association À Portée De Main, est parrainé par le photographe Yann Arthus-Bertrand et le réalisateur Nicolas Vanier.

Notre défi est d’inspirer un changement de rapport à notre environnement, de proposer des pistes de réflexion pour revaloriser la place de la nature dans nos sociétés et ainsi, de mieux la protéger.

 

 

La transition écologique : oui mais vers quoi ?

Nous entrons aujourd’hui dans une réelle révolution écologique : plus de 150 millions de réfugiés climatiques sont attendus d’ici 2050 selon l’ONU, 3 oiseaux sur 4 ont disparu à Paris, le rapport récent de l’IPBES (Nations Unies) fait un constat alarmant de l’état de la biodiversité, on parle aujourd’hui « d’extinction de masse »…  Il faut agir. Nous n’avons plus le choix.

Lorsqu’on parle de « Transition écologique », quelle est-elle ? Vers quoi transite-t-on ? Un des problèmes majeurs de ce modèle de transition est qu’il ne sait pas vers où il se dirige. Or, en allant interroger des sociétés qui sont éco-dépendantes de fait, nous redonnons la parole à des peuples qui sont bien souvent oubliés, leur donnant la place de « guide », nous obligeant à une certaine humilité. De plus, nous nous basons sur des données réelles et déjà ancrées, évaluables, afin de s’en inspirer.

Nous sommes intimement persuadées que nous devons changer notre manière de voir le monde, et pour cela nous avons besoin de réinventer des histoires qui le raconteraient de manière différente. Et le plus ? Nous pensons que ces histoires existent déjà, que nous devons nous inspirer de peuples qui ont, depuis bien longtemps, un rapport à leur environnement différent du nôtre. Nous avons besoin de discours narratifs afin d’imaginer un futur désirable à créer. Nous devons nous inspirer, pour nous reconnecter à la nature mais aussi avec l’Humain, avec l’autre. Pour ne plus nous considérer comme des destructeurs, mais comme des créateurs d’autres choses, d’autres modèles.

Nous pensons sincèrement que la révolution écologique n’est pas (plus?) celle de la peur et de l’impuissance, mais celle de la création et de la coopération. Till Tomorrow s’inscrit dans ce sillon de création et cherche à mobiliser un public sensibilisé, mais aussi un public qui l’est moins. De plus, il s’adresse à une jeunesse un peu perdue et parfois paralysée par un changement trop souvent perçu comme inéluctable, et cherche à apporter une motivation au changement.

Nous voulons ouvrir la réflexion sur une dynamique qui ne soit pas culpabilisante mais constructive et qui réponde à une demande de plus en plus pressante.

 

 

Place à l’humilité, à l’échange et à l’intelligence collective

Le défi environnemental d’aujourd’hui est immense. C’est tout notre rapport à la nature qui doit être repensé. Mais nous sommes persuadées que les discours et les constats alarmants (et alarmistes) ne suffisent pas à motiver au changement. Till Tomorrow souhaite montrer qu’il faut repenser notre rapport à la nature, créer un futur alternatif et que ce changement peut aussi devenir un réenchantement très profond.

Nous sommes averties que certaines des populations que nous allons rencontrer ont pu être « abimées » voir « caricaturées » par des occidentaux curieux de ces cultures qui souhaitaient réaliser soit des films ou des livres, soit des photos portant sur elles… Nous ne sommes pas à la recherche « d’exotisme » et nous ne partons pas du postulat que si ces populations sont éco-dépendantes, alors elles sont, de fait, forcément écologiques.

Nous souhaitons simplement apprendre, écouter, nous nourrir d’un discours que nous avons oublié ou même jamais connu sur les rapports possibles avec la nature. Nous ne souhaitons pas « mettre en scène » ces populations, ni même maquiller leur message pour mieux le faire résonner dans le sens que l’on voudrait lui donner. Nous souhaitons retranscrire une démarche humble, qui laisse une vraie place à ces populations et à leur propos, ne présumant pas de ce que va être celui-ci.

De plus, nous sommes conscientes qu’aucun des modèles sur lesquels nous nous penchons ne sont transposables dans nos sociétés « tels quels ». C’est aussi sur cela que nous souhaitons inscrire ce projet. Till Tomorrow n’est pas seulement un documentaire, mais une invitation à l’échange, à la réflexion afin de comprendre comment mieux intégrer la biodiversité, revaloriser notre rapport à la Nature en s’inspirant de modèles alternatifs. A ce titre, nous avons prévu, avec l’aide de Makesense et de la Fondation GoodPlanet, plusieurs projections-débats (sur le terrain et à notre retour) pour stimuler un échange en partant de notre travail. L’inspiration doit être collective pour passer d’une position passive de spectateur ou spectatrice à une position active d’acteur ou d’actrice.

Till Tomorrow ne cherche pas à simplement de défendre « LA » nature en tant qu’entité indépendante, mais de défendre un tout dont nous faisons partie, dont nous sommes le plus dépendants.

Plutôt que de s’appuyer sur des menaces, des craintes, nous voulons proposer des récits d’avenir mobilisateurs et fédérateurs. Il faut stimuler l’intelligence collective et individuelle, proposer un futur alternatif souhaitable, sortir des schémas catastrophiques (sans les ignorer) pour avancer.

Tout est à réinventer !

 

Qui sommes-nous ?

  • Aimée B.  : « Passionnée depuis toujours par la nature, juriste en Droit de l’Environnement, je me suis ensuite spécialisée vers la protection de la biodiversité et du territoire (parcours BIOTERRE à l’Université Panthéon-Sorbonne).
    Aujourd’hui, je suis persuadée que la révolution écologique a besoin d’inspiration, de nouveaux modèles pour transformer notre société vers un système plus résilient aux changements d’aujourd’hui et de demain. « 
  • Pauline M. : « C’est d’abord par mes combats pour l’égalité femmes-hommes que j’ai découvert le milieu associatif et l’engagement. Co-fondatrice de l’association féministe la BAFFE, autrice d’un roman engagé tout juste publié (Berthe à Baptiste, aux éditions Alain Adijès) et diplômée en culture audiovisuelle et en anglais, j’ai déjà pu mettre à profit mes compétences en audiovisuel (écriture de scénario, prise d’image, cadrage, montage…) et mon engagement lors de la mise en place de différents projets. J’ai par exemple co-porté le programme À Voix Hautes visant à la sensibilisation au genre et à sexualité par le numérique diffusé sur YouTube.
    Je suis persuadée que cette révolution sera provoquée par la détermination de notre génération, et plus généralement de la société civile internationale. Il nous faut nous sentir légitimes à mener des projets d’envergure et à réclamer des actions institutionnelles ! »

Pour les suivre : 

Restez à l’affût, une interview vidéo d’Aimée et Pauline sortira cet été 😉

Article rédigé par Aimée et Pauline, du projet Till Tomorrow.

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.