SEDD 2019 : Un quartier durable au dessus d’un centre-bus de la RATP !

22 mai 2019 Les initiatives DD 0

Suite de notre rétrospective de la SEDD 2019 avec Melissa, qui nous raconte cette fois-ci la visite du Quartier Jourdan, construit au dessus d’un centre-bus de la RATP dans le sud de Paris !

 

 

« Dans le cadre de son programme d’accès à la Transition écologique, la Fondation Groupe RATP souhaite apporter sa contribution à la SEDD en permettant aux étudiant.e.s de visiter l’Atelier de Jourdan devenu quartier durable ! Au programme : visite avec explication de la démarche, de la conception et des bienfaits en terme de DD de l’ancien centre bus. »

Descriptif de l’événement alléchant. Je m’imagine marcher sur les toits de l’ancien centre d’entreposage des bus, entourée des palettes colorées d’un jardin partagé et d’anciens bus réaménagés en petites maisons sur roulettes façon tiny house… La réalité est toute autre, et je crois que j’ai trop regardé le documentaire « Demain » et les photos Instagram-Pinterest, mais ça vaut quand même le détour !

 

À partir de 2006, la fondation RATP a mené des études de programmation pour moderniser ce centre-bus ancien et saturé situé à deux pas de la Porte d’Orléans. Au lieu de servir uniquement de garage à bus, de station service et de centre de maintenance et de réparation, ce lieu va désormais accueillir aussi des services et des logements sociaux, renforçant la mixité urbaine.

Ce n’est pas une mince affaire. Les réglementations de construction et d’urbanisme sont strictes – notamment concernant les risques d’incendie et d’accès des pompiers. Mais il en faut plus à la Fondation RATP pour plier et pendant de longues années, elle persiste à vouloir changer la réglementation pour pouvoir installer ce quartier durable. Fusion avec les parcelles voisines de la Ville de Paris, rampe spéciale pour un accès facilité des pompiers, le projet voit finalement le jour.

Sur les toits du centre-bus précédemment inutilisés trônent désormais une crèche / halte garderie de 99 places, un petit commerce, environ 200 logements sociaux destinés en partie aux employés, une centaine de logements privés dont la vente a permis de financer une grande partie de la rénovation du centre et une résidence étudiante de 365 logements gérés par le CROUS. Sans oublier le tant attendu jardin partagé qui s’étend sur 600 m2 et dont la quarantaine de bacs potagers sont gérés collectivement par 20-30 familles.

 

 

Encore une fois, jardiniers débutants oblige, ils sont aidés par une association, Permapolis, payée 10 000 euros par an par la RATP. Elle aide à développer un mode de fonctionnement collectif (pour que le potager continue d’être entretenu même quand les gens partent en vacances), anime des ateliers de compostage, de bouturage et d’utilisation d’engrais sans pesticides… Dans un an, le but sera de créer une association locale permanente pour que le jardin soit géré de façon autonome.

Sous ce nouvel espace, le centre-bus est encore actif. Là, ils prévoient la mise en place de bornes électriques pour recharger les bus. D’ici fin 2019, la moitié des bus en circulation seront des bus électriques tandis que l’autre moitié est prévue d’ici fin 2020. Ampoules LED pour éclairer le sous-sol, lumière du jour dans l’atelier pour le bien-être des employés, système de filtrage de l’air pollué du parking, la RATP fait des efforts (même si les employés et usagers du métro parisien continuent de respirer chaque jour les particules fines…).

Petite folie de construction, des murs troués et un ascenseur à funiculaire pour atteindre les plus hauts étages de la résidence étudiante avec le style d’un touriste qui visite Montmartre plutôt que celui d’un étudiant lambda, et avoir la chance d’admirer l’horizon parisien !

 

Découvrez aussi le toit végétalisé de la Maison de la RATP !

Photos et dessin : Melissa Depraz.

Article rédigé par Melissa Depraz, bénévole au REFEDD. Vous pouvez retrouver tous ses articles sur son site.

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.