Retour sur notre conférence avec Citeo sur le tri et le recyclage

Retour sur notre conférence avec Citeo sur le tri et le recyclage

16 novembre 2020 Les initiatives DD

Le mercredi 4 novembre, le REFEDD a organisé en partenariat avec Citeo une conférence sur le tri et le recyclage. L’occasion pour les participant.e.s d’échanger, de poser leurs questions aux intervenantes et de déconstruire des idées reçues pour en savoir plus sur le tri et le recyclage des emballages et des papiers. Voilà de quoi vous y retrouver dans ces échanges !

Les intervenantes de Citeo, Stéphanie Fourcade, directrice mobilisation et engagement, et Laurence Caradec-Argoud, responsable communication de proximité, ont présenté leur organisme ainsi que le dispositif de tri et de recyclage en France. 

Le cycle de vie des emballages

La première partie de la conférence portait sur l’importance du tri et du recyclage, et sur le devenir des déchets. Certains se posent parfois des questions à ce sujet : avec le nombre d’erreurs de tri, est-il légitime d’appliquer une sélection si rigoureuse ? La réponse est oui, bien sûr ! En 2018, le tri a permis d’éviter en France l’émission d’1,6 million de tonnes de CO2, en recyclant 3,5 millions de tonnes d’emballages.

Les intervenantes de Citeo ont d’abord expliqué la chaîne depuis la collecte d’un déchet et son tri par la collectivité, jusqu’à son recyclage. Elles ont démontré que les collectivités avaient tout intérêt à assurer un tri et une collecte efficaces. En effet, une fois sortis des centres de tri, les emballages et papiers sont revendus à des entreprises de recyclage et constituent ainsi une ressource pour les collectivités. Les dysfonctionnements lors de la collecte sont donc des incidents en général isolés et rares, et que les collectivités ont intérêt à éviter. 

De même, sensibiliser les ménages pour éviter les erreurs de tri est l’une des missions de Citeo, notamment au travers de l’application Guide du tri qui spécifie les consignes pour chaque déchet et selon les communes. 

Source : Citeo

Le recyclage du plastique

Pour des raisons techniques, il a été décidé à l’origine de ne recycler que les bouteilles et les flacons en plastique, plus faciles à collecter et principalement composés de deux types de résines plastiques, le PET et le PEHD.

Aujourd’hui, en France, la plupart des emballages plastique se trient mais cela varie en fonction des communes. Il s’avère que certaines collectivités ont élargi les consignes de tri à tous les emballages en plastique. La plupart d’entre eux se recyclent et ont déjà des filières de recyclage et des débouchés. Pour la part qui n’en a pas encore, des études et expérimentations sont menées afin d’étudier et développer de nouvelles filières de recyclage. L’aboutissement de l’extension des consignes est prévu pour 2023. Les centres de tri doivent être modernisés pour permettre le recyclage de nouveaux emballages, ce qui nécessite du temps et des investissements. Mais le jeu en vaut la chandelle, car l’objectif est de ne plus avoir de plastique en décharge. 

De manière générale, 50% des emballages en plastiques bénéficient de filières de recyclage bien développées, 25% ont besoin d’une filière renforcée (polystyrène, pot de yaourt, film plastique) et 25% sont trop complexes, ou n’ont pas encore de solution technique, ou de solution de débouchés. C’est pourquoi Citeo travaille avec les entreprises de recyclage sur l’écoconception pour réduire voire éliminer les plastiques pour lesquels il n’existe pas encore de solution de recyclage. 

Le rôle du producteur

Dans le cadre de la Responsabilité Élargie du Producteur (REP), les entreprises qui mettent sur le marché des produits générant des déchets doivent prendre en charge, notamment financièrement, la gestion de la fin de vie de ces déchets. C’est une déclinaison du principe pollueur-payeur : les producteurs et les entreprises responsables de la mise sur le marché de produits sont tenus de financer ou d’organiser la gestion des déchets issus de ces produits en fin de vie. L’idée est de lier l’acte de production à l’acte de recyclage, et de ne pas mettre un produit sur le marché sans savoir comment il sera recyclé. Il y a plusieurs avantages à cela : 

  • Impliquer les entreprises dans l’économie circulaire de leurs produits;
  • Mutualiser les coûts de traitement liés aux différents types d’emballages et papiers;
  • Générer un financement pérenne pour le service public de gestion des déchets tout en stimulant son efficacité.

17 filières de gestion des déchets fonctionnent selon ce principe en France. Par ailleurs, il a été adopté par de nombreux pays de l’union Européenne. 

Citeo, Livret Citoyen

Aujourd’hui, le taux de recyclage global des emballages est de 70%, ce qui correspond à 3,6 millions de tonnes d’emballages ménagers recyclés. Le but est maintenant pour nous, citoyen.ne.s et et pour les producteurs de continuer à respecter les consignes du tri et à réduire les emballages !

Ne manquez pas de vous rendre sur le site internet de Citeo et sur leur chaîne Youtube pour plus d’informations sur les consignes de tri et pour découvrir des recettes anti-gaspi, des webinaires sur l’éco-conception et bien plus encore !

Les vidéos disponibles sur la chaîne Youtube de Citeo :

La web-série « Le Tour de la question », Les vidéos #SUIVEZMOI (une pour chaque matériau – bouteille en plastique, brique, paquet carton, bouteille en verre, canette en alu, conserve en acier, film en plastique – dans le cadre de l’ECT), la web-série « Matières à penser », pour répondre aux questions récurrentes « qu’est-ce qu’un emballage recyclable ? biosourcé ? etc. 

Merci à notre partenaire, Citeo, ainsi qu’à tou.te.s les participant.es pour leur présence et leurs échanges 🙂

Citeo a été créée par les entreprises pour réduire l’impact environnemental de leurs emballages et papiers en les transformant en ressources. Avec sa filiale Adelphe, Citeo apporte conseils et solutions à ses clients – entreprises de l’industrie, du commerce, de la distribution et des services de grande consommation – afin de les aider à exercer leur responsabilité liée à la fin de vie des emballages et des papiers, et ce dans des conditions économiques optimales. En 25 ans, les entreprises ont investi plus de 9,5 milliards pour financer la collecte sélective et créer des filières de recyclage, avec leurs partenaires collectivités locales, filières et opérateurs. Aujourd’hui 70% des emballages et 59% des papiers sont recyclés grâce au tri des Français.e.s devenu le 1er geste citoyen. Agissant pour faire advenir une véritable économie de la ressource en France, Citeo s’est fixé 3 priorités : simplifier le geste de tri pour permettre à tous les Français de trier tous leurs emballages et papiers d’ici 2022 ; innover pour inventer les nouveaux matériaux, technologies de recyclage, solutions de collecte et débouchés ; réduire l’impact environnemental des emballages et des papiers en accompagnant les entreprises dans la généralisation de l’éco-conception.

REFEDD: