Que sont-ils devenus ? Alain Tord, responsable Développement Durable d’une université parisienne

22 février 2017 Formation & Emploi

Une fois par mois, le REFEDD vous présente un portrait d’un.e ancien.ne membre du réseau, son parcours étudiant et son activité actuelleAujourd’hui, découvrez Alain Tord, responsable Développement Durable d’une université parisienne et ce que son passage au REFEDD lui a apporté.

 

 

Bonjour Alain ! Qui es-tu et que faisais-tu au REFEDD ?

J’ai été Administrateur du REFEDD en 2012-2013 (c’est-à-dire membre du Conseil d’administration), Président en 2013-2014 et Co-trésorier 2014-2015.

 

Peux-tu nous dire ce que ton passage au REFEDD t’a apporté ?

Il  m’a permis d’apprendre beaucoup de choses très concrètes : gérer un budget, encadrer des équipes, lancer et gérer des projets, nouer des contacts, rechercher des financements, etc. J’ai aussi appris pas mal de choses sur les enjeux énergétiques et climatiques et j’ai découvert le milieu de l’enseignement supérieur. Cela m’a permis également de créer un réseau relationnel que j’ai mobilisé comme terrain d’étude pour mon mémoire et qui a été un atout important pour obtenir le poste que j’occupe actuellement.

 

afterwork for change

A dr. : Alain présente son métier lors de l’Afterwork for Change du 28 juin 2016

Et que fais-tu aujourd’hui ?

Je suis responsable Développement Durable d’une université parisienne.

 

Peux-tu nous décrire une journée-type ?

C’est pas évident, il n’y a pas forcément de journée-type. Les principaux types de tâches que j’ai à faire c’est collecter et analyser des informations, initier des projets, dialoguer au jour le jour avec les autres services de l’université (en grande partie de manière informelle), faire une veille sur ce que font les autres établissements et comment on pourrait s’en inspirer. J’essaie de voir comment le développement durable (ou la responsabilité sociétale) peut s’appliquer dans l’activité quotidienne et les projets des autres services de l’université. Je travaille en contact avec les 3 publics principaux de l’Université : étudiant.e.s, enseignant.e.s, personnels administratif.

 

Qu’est-ce qui te plaît le plus dans ton travail ?

Ce qui me plaît :

  • le fait d’avoir un métier qui a du sens,
  • la diversité des sujets traités (très divers grâce aux frontières floues du DD et de la RSE),
  • la liberté d’action/l’autonomie
  • les conditions matérielles de travail (salaire, congés, bureau)
  • le positionnement dans l’organisation qui ouvre facilement les portes des autres services (rattaché à la direction générale).

 

Et ce qui te plait le moins ?

  • le manque de considération et de temps disponible de ma hiérarchie,
  • l’écart important entre ce que je voudrais faire et ce qu’il est possible de faire,
  • le « choc des cultures » (passer d’un univers de convaincu.e.s de l’importance du DD (REFEDD) à un univers où quasi tout le monde reste à convaincre, ça fait un vrai choc),
  • l’inertie des services à prendre en compte le DD dans leurs pratiques (un combat de longue haleine, frustrant au jour le jour !).

 

Quel a été ton parcours avant ça ?

J’ai effectué un Master recherche en Développement Durable appliqué à la gestion des organisations, avec une année de césure au REFEDD. Avant ça, j’ai obtenu un Licence en économie-gestion et une prépa CPGE ENS-Cachan en économie-maths.

 

As-tu un conseil pour un.e étudiant.e qui souhaite se lancer dans le même secteur ?

Etre persévérant.e et savoir jongler facilement entre des publics très différents : étudiant.e.s, enseignant.e.s, personnels administratifs, acteurs institutionnels, etc. !

 

Envie d’en savoir plus sur le parcours d’Alain ? N’hésitez pas à le contacter à alaintord@gmail.com !

Cassandre Charrier: