Recommandations de lectures engagées pour l’été !

Recommandations de lectures engagées pour l’été !

20 juillet 2020 Le REFEDD en actions 0

À la plage, à la montagne, dans le jardin, sur le lit,… À la recherche de conseils de lecture pour cet été ? L’équipe du REFEDD vous propose sa sélection de livres engagés, à découvrir et à partager sans modération !

Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce de Corinne Morel-Darleux (par Pia, présidente du REFEDD)

De mon côté je recommanderais Plutôt couler en beauté que flotter sans grâce de Corinne Morel-Darleux, un petit essai que j’ai lu récemment. C’est sous-titré « Réflexions sur l’effondrement », et elle y parle de notions comme le cesser de nuire ou le refus de parvenir (en s’appuyant sur Bernard Moitessier, un navigateur qui a refusé de franchir la ligne d’arrivée d’une course qu’il allait gagner parce que flemme de sa société, du capitalisme etc).

Un des gros avantages du livre c’est qu’il est facile à lire (c’est très court et bien écrit), pour celles et ceux (moi incluse) qui n’ont pas une grande appétence pour les livres théoriques je recommande ! Et en plus l’autrice évoque beaucoup Les Racines du ciel de Gary au fil des pages, qui est je crois mon livre préféré de toute la vie donc +10 points.

PS : j’avais découvert le livre grâce à cet épisode du podcast Présages avec l’autrice, j’avais trouvé l’entretien très cool.

Ravage de René Barjavel (par Anaïs, responsable projets et plaidoyer)

Nous sommes dans le Paris de 2052, dans un monde qui a évolué vers une société robotisée, où l’homme est devenu dépendant d’une technologie hyper sophistiquée, où chaque individu est assisté, exempt de tout effort physique et où l’on prône le culte de l’apparence, des loisirs et des spectacles. Barjavel nous raconte l’effondrement de cette société futuriste, qui commence par ce qui semble être une simple panne d’électricité.

Ravage est un livre qui se situe entre la science-fiction post-apocalyptique et roman d’anticipation. Paru en 1943, c’est est une dystopie très pessimiste  à l’égard de l’utilisation du progrès scientifique et des technologies par les hommes. Très en avance sur son temps (écrite il y a 77 ans ! ), avant-gardiste pour l’époque et presque plausible à l’heure actuelle.

Anaïs recommande aussi Regain de Jean Giono et Chien blanc de Romain Gary.

Un féminisme décolonial de Françoise Vergès (par Valentine, coordinatrice de la CNE)

Contre la domination d’un « féminisme civilisationnel », pensé par et pour les femmes occidentales bourgeoises, qui chercherait à donner des leçons aux femmes racisées et non leur émancipation, Françoise Vergès propose une relecture historique des luttes féministes du point de vue des femmes racisées. L’auteure se range du côté d’une pensée décoloniale destinée à combattre les vestiges d’une idéologie impérialiste qui structure encore aujourd’hui nos sociétés. Le féminisme décolonial, qui vise la convergence des luttes contre le sexisme, le racisme, le capitalisme et l’impérialisme, projette une transformation radicale de la société.

L’éclairage historique que nous propose Françoise Vergès nous permet de mieux saisir ce qu’ont été et ce que continuent d’être les luttes des féministes racisées, dans le même temps qu’elle permet leur reconsidération et leur revalorisation. À l’heure où la lutte contre le racisme rencontre la lutte pour l’égalité des genres, cet ouvrage offre des clés de compréhension destinées à faire avancer la cause antiraciste mais aussi de nouvelles perspectives pour le monde militant.

La servante écarlate de Margaret Atwood (par Julie, déléguée générale)

Ce roman est la première dystopie de Margaret Atwood. L’histoire se déroule dans un futur où la religion domine la politique dans un régime totalitaire où les femmes sont dévalorisées jusqu’à l’asservissement. Elles sont divisées en classes et le roman suit la condition de Defred, servante dont le seul rôle est la reproduction humaine, puisque le taux de natalité est devenu très bas à cause de la pollution et des déchets toxiques dans l’atmosphère.

J’ai choisi ce livre car il rassemble pour moi deux combats, celui de vouloir vivre dans une société où les enjeux climatiques ont été pris en compte pour justement éviter un futur tellement pollué qu’il n’est même plus possible d’avoir des enfants et celui de la liberté et l’égalité des femmes et des hommes. Le livre éveille pour moi les consciences sur un monde dans lequel le féminisme n’existe plus, un monde complètement opposé à ces idées où les hommes ne sont plus seulement au-dessus des femmes mais constituent l’unique autorité et c’est absolument effrayant !

Notre corps, nous-mêmes par un collectif d’autrices (par Raphaëlle, trésorière)

C’est un livre écrit par des femmes principalement à l’attention des femmes mais honnêtement tout le monde devrait le livre tellement les sujets qui y sont abordés sont d’une importance capitale pour construire le monde qu’on veut voir demain ! C’est un manuel de référence, un classique du féminisme 🙂 Plus d’infos : https://www.notrecorpsnousmemes.fr/

The Great Derangement d’Amitav Ghosh (par Nina, responsable communication)

Dans ce livre, l’auteur indien Amitav Ghosh aborde le changement climatique sous l’angle culturel, et montre que la crise climatique est aussi une crise culturelle, et notamment une crise de la littérature. Il pose plusieurs questions essentielles, notamment sur le rôle de la fiction dans l’éveil des consciences – et l’échec aujourd’hui du roman dans la représentation du changement climatique.

Je recommande cet ouvrage que j’ai trouvé particulièrement intéressant, parce qu’il apporte un éclairage nouveau à la question du changement climatique, en évoquant notamment le rôle du colonialisme et de l’impérialisme dans la crise climatique et culturelle actuelle.

Recommandations en plus : Swing Time de Zadie Smith (roman), Sorcières de Mona Chollet et La doctrine du choc de Naomie Klein.

Une écologie décoloniale de Malcolm Ferdinand (par Myllane, secrétaire)

Face aux enjeux environnementaux, M. Ferdinand montre qu’il existe une double fracture coloniale et environnementale et qu’elle continue d’évoluer depuis 1492, date considérée comme le début de la modernité. Cet ouvrage offre une critique de l’environnementalisme qui fait face à la tempête environnementale sans prise en compte des injustices sociales, et qui nie l’origine coloniale et les oppressions historiques de la modernité. L’auteur dénonce également les liens entre les luttes anticoloniales, antiracistes, féministes, écologistes voire animalistes ainsi que leurs origines communes : le colonialisme et son habité, le Plantationocène. À travers de fines métaphores basées sur le champ lexical du bateau, M. Ferdinand invite à la construction d’un “navire-monde” dessinant un horizon commun sur le “pont de la justice” entre humains et non-humains.

Ce livre parle d’intersectionnalité, dénonce le manque de prise en compte des enjeux sociaux dans la lutte environnementale et aussi, met en avant des auteur.rices racisé.es qui ont été invisibilisé.es. En bref, M. Ferdinand invite  les lecteur.rices à décoloniser leurs pensées.

Siècle bleu de Jean-Pierre Goux (par Julie, vice-présidente)

Un thriller écologique juste génial qui transporte du début à la fin des 2 tomes. Une histoire extrêmement réaliste, qui fait échos aux problèmes de notre société actuelle et qui vous invite à rejoindre un groupe d’éco-terroristes prêt.e.s à tout faire pour sauver et protéger le vivant. Une aventure folle, émotionnelle, qui donne plus que tout envie de s’engager et de faire bouger les lignes!

En plus :

Quelques alternatives pour continuer à acheter et commander vos livres en soutenant les libraires indépendant.es

  • Lalibrairie.com est une plateforme en ligne qui défend les libraires indépendant.es. Il est possible de commander parmi plus de 350 000 références et aller chercher son livre dans une des librairies partenaires, ou se faire livrer à domicile. 
  • Lalibrairie.com a également un site dédié pour les livres numériques
  • Leslibraires.fr est une réseau de libraires indépendant.es qui permet de trouver, via un outil de recherche, un livre chez un.e libraire proche de chez vous, mais aussi de commander en ligne. 

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.