Le REFEDD côté mobilisation citoyenne pendant la COP21

Le REFEDD côté mobilisation citoyenne pendant la COP21

8 décembre 2015 Climat 0

La COP21 a commencé dans une ambiance lourde suite aux attentats du 13 novembre et à la mise en œuvre de l’état d’urgence.

Seine

C’est la jeunesse qui a lancé la mobilisation citoyenne avec la COY11. Plus de 5.000 jeunes se sont retrouvés du 26 au 28 novembre à Villepinte pour penser et agir contre les changements climatiques. Un grand succès ! Des jeunes d’une cinquantaine de nationalités ont partagé leurs expériences lors de débats/ateliers, et ont abouti à l’élaboration d’un Manifesto pour promouvoir des valeurs et des actions concrètes sur huit thématiques (éducation, droit de l‘homme, adaptation, …). Trois cents jeunes venants de 55 pays ont participé à son élaboration.

Manifesto

La mobilisation a pris ensuite la forme d’une chaîne humaine. On a pu notamment y apercevoir l’équipe de Lunivert étudiant (association membre du REFEDD) qui en était l’un des maillages souriant.

A l’Espace Générations Climat, le REFEDD a participé à plusieurs débats et conférences sur les questions du développement durable dans l’enseignement supérieur.

La mi-temps de la COP a été sifflée le weekend du 5-6 décembre et c’est lors du Climat Forum de Montreuil qu’on a abordé la place des jeunes dans les négociations internationales. Nos étudiants.es accrédité.e.s vous en ont parlé dans articles précédents : Un début de COP21 mitigé, Une journée à la COP21 avec le REFEDD.

La place des étudiants, c’était aussi celle d’Etu’récup qui a posé son stand au village mondial des alternatives pour nous apprendre à confectionner des ceintures en pneu et des portes-manteaux.

Nous sommes mobilisés jusqu’à la fin des négociations avec la journée du 12 décembre (D12) durant laquelle le REFEDD sera associé à l’action Climate Justice for Peace – mobilisation par géolocalisation ou des milliers de petites équipes se lanceront à la conquête de points prédéfinis dans tous Paris. Ces points constitueront un message visible ensuite sur une carte en ligne. Les contraintes de l’état d’urgence auront obligé cette COP à renouveler les formes de mobilisations et ça fera date !

Le chemin reste encore long pour répondre aux défis climatiques mais comme le disait Antonio Machado, célèbre poète catalan :

Caminante no hay camino,                                        

se hace el camino al andar.

(Voyageur il n’y a pas de chemin, Le chemin se fait en marchant)

Article rédigé par Edouard Pénide

Cassandre Charrier:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire