Intersessions d’octobre : dernière étape avant la COP21 

Intersessions d’octobre : dernière étape avant la COP21 

19 octobre 2015 Climat 0

Le chemin vers la COP21 a été long. Depuis Lima en décembre dernier, en passant par Genève en février et Bonn en juin puis en août, il touche bientôt à sa fin. Du 19 au 23 Octobre, les négociateurs se réunissent une dernière fois avant le grand rendez-vous de l’année. C’est l’ADP2.11, acronyme indiquant qu’il s’agit du 11ème rendez-vous de la deuxième session du groupe de travail « Ad Hoc » de la plateforme de Durban pour une action renforcée. Derrière tout ça se cachent les 5 derniers jours pour préparer l’accord qui sera proposé à Paris.

Plénière intersessions COP21

Enjeux de cette intersession

Nous nous étions quittés lors de l’intersession d’août avec un texte d’environ 80 pages. Celui-ci étant trop long (avec encore trop d’options parmi lesquelles choisir), les présidents de séance avaient été mandatés pour la rédaction d’une proposition de texte voulue synthétique. Cette proposition de 20 pages sera discutée et modifiée cette semaine par les négociateurs des Parties, jusqu’à l’obtention d’un consensus.

Cette intersession est déterminante, puisque le texte approuvé à l’issu de celle-ci servira de base pour toutes les discussions de la COP21 et conditionnera son déroulement.

Les objectifs du REFEDD

Le REFEDD est accrédité par la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (la CCNUCC, entité de l’ONU en charge de ces négociations) en tant qu’observateur de la société civile. A ce titre, les délégués se doivent d’informer et donc transmettre le déroulement des négociations.

L’association se donne également deux mandats d’actions, c’est-à-dire deux domaines qui nous tiennent à cœur et pour lesquels nous allons effectuer du plaidoyer au cours de ces 5 jours. Il s’agit d’une part de l’Éducation, englobée dans ce qu’on appelle dans le jargon des négociations climatiques  « l’Article 6 » ou « ACE », pour Action for Climate Empowerment (Action pour l’autonomisation climatique en Français), et d’autre part de la notion d’Équité Intergénérationnelle (ou INTEQ en abrégé).

Le REFEDD n’est pas la seule association à militer pour ces causes. Il existe en effet un regroupement d’ONGs de jeunesse officiellement reconnu dans le cadre des négociations : c’est le collectif YOUNGO (pour Youth NGOs). Les membres de YOUNGO se réunissent pendant les intersessions et restent en contact entre ces temps forts pour avancer sur différentes thématiques. On retrouve parmi celles-ci l’Education et l’Equité Intergénérationnelle, qui font chacune l’objet d’un groupe de travail dédié, mais aussi d’autres sujets sur lesquels le REFEDD est moins impliqué. Ceci permet une véritable réflexion mobilisant les jeunes de nombreux pays et une meilleure mobilisation.

Nos objectifs : refaire apparaître l’éducation et l’équité intergénérationnelle

Pour cette dernière semaine de négociations avant la COP21, le travail de plaidoyer pour les deux causes du REFEDD s’annonce particulièrement intense puisque dans le texte de départ de ces intersessions, toute référence à l’éducation et à l’Article 6 en général a été supprimée et le terme d’équité intergénérationnelle a été remplacé par intergenerational concerns, qu’on pourrait traduire par préoccupations ou affaires intergénérationnelles et qui n’a pas le poids du terme « équité ».

La place difficilement obtenue dans le texte pour ces deux aspects a donc été très fortement affectée par la proposition des présidents de séances, mais l’objectif est de les voir réapparaître d’ici la fin des intersessions dans le texte qui sera négocié pour la dernière fois à Paris.

Pour cela il y a peu de façons de procéder. Les YOUNGO peuvent faire ce qu’on appelle des « actions », des opérations de communication visant à toucher un maximum de délégués, discuter directement auprès des négociateurs ou les interpeller publiquement via les réseaux sociaux. Il s’agit de s’assurer du soutien des uns et de leur volonté de faire réapparaître les thématiques dans l’accord mais aussi d’essayer de comprendre la position des autres.

Une dernière ligne droite, 5 jours de négociations avant la COP21, 5 jours pour se mobiliser pour l’Éducation et l’Équité Intergénérationnelle et pour avancer dans l’écriture de l’accord de la COP21. Autant dire que l’enjeu est grand ! Nous vous disons donc à bientôt, en direct de Bonn, pour partager ce moment avec vous.

Article rédigé par Lucas Paoli et Lise Tanfin. Relecture Margaux Dumonteil.

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire