Focus COP 26 : notre délégation suit pour vous les dialogues sur le climat

Focus COP 26 : notre délégation suit pour vous les dialogues sur le climat

18 novembre 2020 Climat

La COP 26 reportée, 142 conférences ont néanmoins lieu pendant la période initialement prévue. Ces événements sont suivis par une délégation de bénévoles du REFEDD, présentée ici.

La COP 26 reportée, mais une riche actualité suivie par notre délégation

La COP (Conference of Parties), à laquelle le REFEDD envoie chaque année une délégation, aurait dû se tenir du 9 au 19 novembre. A la place, deux événements clés ont lieu à ces dates. D’un côté, les organisateurs de la COP 26 réunissent autour de 11 thématiques des acteurs institutionnels, privés et associatifs dans leurs dialogues pour la “course vers le zéro émission”. De l’autre, la Coalition COP 26 rassemble des mouvements citoyens du monde entier pour partager constats et solutions à la crise climatique.  Au total, 142 webinaires ont lieu en 2 semaines.

Ces discussions sont suivies par une équipe de bénévoles du REFEDD. Les membres de notre délégation, dont les sensibilités et les parcours variés sont présentés ici, se sont réparti les thématiques. Elles et ils assistent aux conférences et retranscrivent ensuite pour vous les points les plus intéressants en vue de la COP 26 à Glasgow. Leurs articles seront publiés entre mi-novembre et mi-janvier.

Note délégation Focus-COP 26

Aline

Suite à un master d’affaires internationales et développement durable, Aline est en stage de fin d’étude dans les rouages passionnants de la finance durable !

D’abord écolo-curieuse, cela fait maintenant plusieurs années qu’elle s’intéresse aux questions relatives à la transition écologique. C’est ensuite devenu pour elle un objectif de métier. Aline est engagée dans plusieurs associations écolo…  un peu trop même, de son propre aveu ! Avec déjà 2 COP à son actif (grâce au REFEDD), on peut dire qu’elle connaît bien le petit monde des négociations climatiques. 

En connaisseuse aguerrie, elle suit sans surprise les conférences sur la finance durable. 

Amir 

Amir est étudiant en informatique à Paris Dauphine, où il entame sa cinquième année. Dans le même temps, il est alternant au laboratoire de Recherche et Développement d’Engie (aka le CRIGEN). Des recherches sur la ville du futur, l’hydrogène et l’intelligence artificielle y sont menées. 

Curieux de tout, Amir aime apprendre des choses sur la magie, le solfège, la programmation ou les filières énergétiques. Incollable sur les sous-préfectures des départements français, c’est aussi un fan d’Overwatch. Cherchant depuis quelques années à effectuer une transition vers une existence plus cohérente, Amir fait ses débuts dans l’engagement écologique comme bénévole pour le REFEDD. 

Il suit les thèmes : industrie ; transport ; agriculture et utilisation des terres, ; énergie et infrastructures ; systèmes alimentaires régénératifs et résilients ; communautés en première ligne des changements climatiques et populations indigènes ; résistance, démocratie et transition juste.

Anne

Anne est en deuxième année à l’ENS Paris-Saclay, dans le département économie-gestion. Elle fait cette année un stage de recherche sur les questions entrepreneuriales. Elle aimerait poursuivre en thèse en sciences de gestion après l’ENS !

A côté des cours, elle fait un peu de photographie, de volley, et s’intéresse surtout beaucoup à la politique. Aujourd’hui engagée chez Allons Enfants, elle a pu militer pour les droits des animaux et plus généralement pour la diminution de consommation de viande pour des raisons éthiques et environnementales. Enfin, elle fait partie de différentes assos de son école, en particulier la Junior Entreprise dont elle la secrétaire générale

Elle suit les thèmes industrie et milieu bâti (built environment). 

Auriane 

Auriane va avoir 24 ans et vit actuellement à Paris. Elle y fait un master dans le management du développement durable, en alternance. 

Elle est rentrée il y a quelques mois d’un super voyage de 6 mois en Nouvelle-Zélande. Passionnée d’équitation depuis toute petite, elle aime beaucoup lire des articles sur la politique et l’environnement, voir ses amis, sa famille ou boire une petite bière en terrasse et discuter. Auriane a intégré le REFEDD depuis maintenant quelques semaines ; elle ressentait le besoin de s’engager pour aider à créer et mener des projets en rapport avec le développement durable. 

Elle suit les thèmes : systèmes alimentaires régénératifs et résilients ; villes et régions.

Cécile

Cécile est en troisième année à l’École nationale supérieure de chimie de Montpellier (ENSCM) et étudie la chimie générale et la chimie de l’environnement. Avant, elle a fait un bac S – S.V.T. (Sciences de la vie et de la Terre), puis 2 ans de classes prépa PCSI-PC (physique-chimie et sciences de l’ingénieur – physique chimie). Elle a fait 2 stages en labo universitaire, mais n’a pas pu en faire à l’étranger (merci la Covid).

Cécile s’intéresse à l’écologie sous toutes ses formes, du point de vue scientifique, dans sa dimension politique et au sens philosophique. Avec ses études de dépollution et de gestion de l’environnement, elle a pu en apprendre beaucoup sur la chimie de l’environnement dans toutes les sphères. Elle a fait 10 ans de scoutisme et est actuellement engagée au club de développement durable de son école (et au REFEDD, évidemment). Elle a découvert récemment la Fresque du Climat – elle recommande ! – et s’apprête à en animer à son tour. 

Pendant ces 2 semaines, elle touche un peu à tous les thèmes en couvrant environ une conférence par jour.

Cindy 

Cindy a fait ses études à Sciences Po Toulouse. Elle voulait se spécialiser dans l’environnement, c’est pourquoi elle est actuellement en M2 en double diplôme Sciences Po Toulouse / AgroParisTech. Elle a effectué un stage à la mairie de Paris dans la Direction des Espaces Verts et de l’Environnement : chargée d’étude, elle a découvert les enjeux liés aux politiques publiques en agriculture urbaine. 

Cindy est passionnée de musique et joue du piano, ayant pris des cours pendant 5 ans. Elle aime aussi jouer aux jeux de société entre amis, aller au cinéma et aime beaucoup les animaux. Pendant ses études, elle s’est occupée de l’événementiel pour Gaïa, l’association écolo de Sciences Po Toulouse qui propose par exemple des paniers bios aux étudiants. Elle a aussi été tutrice pendant 2 ans dans le programme d’égalité des chances de son école, afin d’aider des jeunes en difficulté à poursuivre avec réussite leurs études.

Elle a choisi de suivre en particulier les thèmes jeunesse, milieu bâti, et énergie propre. 

Clara

Clara est étudiante en L2 de sciences politiques à l’université de Lille.

Passionnée par les thématiques environnementales et les relations internationales, c’est la première fois qu’elle est observatrice d’événements internationaux sur le climat avec le REFEDD. Clara a déjà participé à la création d’un journal sur la transition écologique avec la Maison Régionale de l’Environnement et des Solidarités (MRES) de Lille. Elle a également une expérience de terrain auprès de l’association Archelon, qui participe à la protection des tortues marines en Grèce. Elle prépare en ce moment sa candidature Erasmus+ et espère partir en Italie l’année prochaine. Son ambition ? Travailler un jour pour les institutions de l’Union européenne. 

Elle couvre les thèmes océans, zones côtières et eau, ça coule de source ! 

Emma

Intéressée depuis quelques années au climat et à l’environnement, Emma s’est naturellement spécialisée en dépollution et en gestion de l’environnement à l’ENSCM, qu’elle a intégrée suite à une prépa PCSI-PC. Emma aurait dû réaliser cette année un stage en recherche en Nouvelle-Zélande sur la dépollution des eaux de lacs grâce à des moules. Malheureusement, le coronavirus en a décidé autrement…

A l’avenir, elle aimerait travailler dans le domaine de l’environnement et se sentir impliquée dans la transition écologique, une façon pour elle de se sentir vraiment utile ! Elle essaie de sensibiliser son entourage aux problématiques environnementales, et y arrive doucement mais sûrement ! Touche à tout, elle aime les voyages et la musique ; elle apprend le ukulele, au plus grand désespoir de ses voisins, d’après elle. Surtout, Emma adore cuisiner ! 

Elle suit des conférences sur des thèmes variés (mode, agriculture et politique), en fonction de son emploi du temps. 

Lucas 

Lucas est étudiant en première année d’école d’ingénieur à l’ENSEM à Nancy. 

Passionné de Friends et de football et fan inconditionnel de l’Olympique Lyonnais, il s’intéresse à l’histoire et à la politique. Lucas essaye de s’engager à l’échelle locale pour galvaniser la conscience écologique présente chez les étudiants. C’est pourquoi il participe à des projets du REFEDD, d’animation du réseau notamment. Il veut aussi s’impliquer à plus grande échelle, pour comprendre la crise socio-environnementale et espérer y répondre en induisant des changements profonds. C’est donc tout naturellement qu’il a rejoint la délégation du REFEDD pour ces 2 semaines. 

Il suit notamment les thèmes énergie, finance, démocratie et transition juste. 

Marjolaine

Marjolaine est étudiante en dernière année d’école d’ingénieur à Centrale Marseille. Elle y a choisi la spécialisation en modélisation mathématique du climat. Ayant envie d’en apprendre plus sur les relations internationales et les sciences économiques, elle a décidé il y a deux ans de se lancer dans un double diplôme à Sciences Po Aix en affaires internationales. 

Toujours en vadrouille, elle aime surtout faire de belles rencontres et découvrir des endroits insolites ! En décembre 2019, elle a eu la chance d’aller à la COP 25 en tant qu’observatrice pour le REFEDD ; une belle expérience qu’elle recommande ! Au retour de la COP, elle avait envie d’agir à l’échelle locale en faveur de modes de consommation plus respectueux. Elle est donc devenue bénévole pour l’association Sekoïa, qui labellise les commerces qui s’engagent dans la réduction de leurs déchets. Marjolaine anime aussi la Fresque du Climat

Elle suit les conférences sur les thèmes de la santé et du green deal. 

Ombeline

Ombeline a fait une licence de sciences politiques à Lille, puis un master de développement international inclusif à Londres. Elle a écrit son mémoire sur les motivations des Etats à mettre en place des politiques écologiques (spoiler : d’abord des intérêts économiques et diplomatiques). Elle a fait des stages au Parlement de la Lettonie, puis au cabinet des affaires européennes de Viktor Orban. Promis, ce n’est pas elle qui lui a conseillé ses politiques migratoires et climatiques.

Ombeline est en stage au ministère de l’Economie et gère les dossiers européens et internationaux de l’Économie Sociale et Solidaire ! Une césure de rêve, qui allie sens, contact humain, développement durable et international. Passionnée d’écologie depuis toute petite, Ombeline a grandi à Shanghai, où elle n’a pas dû voir le ciel bleu une seule fois… La pollution dans les pays d’Asie (qui manquent de moyens pour la gérer et ne peuvent la délocaliser comme le font les pays riches) l’a poussé à s’investir dans des associations écologiques et sociales et à devenir activiste pour Fashion Revolution

Elle suit les thèmes ambition de la jeunesse pour le climat et coopération multi-niveau. 

Gabriel 

En service civique au REFEDD, il s’occupe de la formation et de la participation des étudiant.e.s aux négociations climatiques. Sa présentation est à retrouver ici.

Il coordonne le suivi de ces 2 semaines d’événements qui préfigurent la COP 26.  

Article rédigé par Gabriel Goll.

REFEDD: