Des étudiants toulousains au tour de France Terra Eco du climat

Des étudiants toulousains au tour de France Terra Eco du climat

Les associations étudiantes Gaïa de Sciences Po Toulouse et le Bureau du Développement Durable (B3D) de Toulouse Business School se sont jointes au journal indépendant, humaniste et engagé Terra Eco pour organiser l’étape toulousaine du Tour de France pour le climat.

Cet événement national est construit autour de l’exposition « infotographique » Le climat vu de ma fenêtre réalisée par Louise Allavoine (photographe) et par Cécile Cazenave (journaliste). Elle a été exposée dans plusieurs villes de France où la rédaction du journal est allée à la rencontre de la société civile par le biais de conférences sur les thèmes du climat et de la transition écologique.

Tour de France Terra EcoA Toulouse, l’exposition a pris place dans les locaux de la bibliothèque universitaire de l’Arsenal où de nombreux étudiants ont pu s’arrêter devant les différents clichés. Le mercredi 27 janvier, Walter Bouvais, cofondateur et directeur de la publication du journal, a animé une conférence avec François Gemenne, chercheur en sciences politiques à l’université de Liège et à Sciences Po Paris et intitulée  After COP21 : L’accord de paris va-t-il vraiment changer la face du monde ? Quelles perspectives pour le climat ?.

Pas moins de 100 étudiants sont venus écouter cet intervenant et échanger avec lui. Avec un dynamisme et une aisance remarquable, François Gemenne nous a offert une analyse riche de cette rencontre internationale et de ses conséquences : « L’accord de Paris relève du symbole voire du serment devant l’humanité : ce n’est pas un protocole qui a vocation à être tout de suite mis en œuvre, c’est un signal qui donne un sens à l’Histoire. […] Le changement climatique est aussi une question morale : quelle est la place que nous voulons donner à l’autre dans notre vie ? ». Le financement des énergies, les questions de paix et sécurité, les phénomènes migratoires font également partie des nombreux thèmes qui ont pu être abordés : « Les catastrophes naturelles ont déplacé trois fois plus de monde que les guerres et les violences. Et pourtant les déplacements liés au climat sont encore considérés comme marginaux ».

terra-eco

Lou Anne Hugenell et Jérémie Jaeger, membres des associations B3D et Gaïa ont ensuite pris la parole aux côtés de l’intervenant pour témoigner sur la manière dont les étudiants peuvent à leur échelle s’emparer de ces sujets et faire changer les choses. Ils expliquent que cela passe par un « double volet de sensibilisation et d’action » auprès des étudiants et de la population en général. Jérémie nous a raconté comment il a cofondé son association et mis en place le groupe de réflexion « Un climat d’espoir ».

Dernière étape de ce tour de France, la conférence a été largement applaudie par le public. Au nom de la communauté étudiante toulousaine, nous souhaitons remercier François Gemenne, Walter Bouvais ainsi que toute l’équipe organisatrice de l’événement.

Pour en savoir plus :

Article rédigé par le B3D et Gaïa Sciences Po Toulouse.

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire