Des nouvelles de Bonn, à quelques semaines de la COP21

Des nouvelles de Bonn, à quelques semaines de la COP21

3 septembre 2015 Climat 0

Du 30 août au 4 septembre, à trois mois de la COP21, ont lieu à Bonn des intersessions climat de l’ONU, alias ADP2.10 (la 10ème session du groupe de travail “Ad Hoc” de la plate-forme de Durban pour une action améliorée). L’occasion pour les Parties (les Etats signataires de la Convention climat) de poursuivre la préparation du nouvel accord qui sera proposé à Paris en décembre.

Les enjeux de cette intersession

L’enjeu des intersessions de septembre, puis d’octobre sera d’aboutir à un document synthétique (une vingtaine de pages) et donc de réduire drastiquement le brouillon issu des négociations de juin (80 pages).

Les mandats du REFEDD lors de ces négociations portent sur deux thématiques principales : l’éducation et l’équité intergénérationnelle. 

En envoyant des observateurs, le REFEDD souhaite défendre la place de l’éducation et de l’information aux changements climatiques. Ces enjeux, inscrits dans l’article 6 de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (UNFCCC), sont seulement évoqués dans le premier jet du futur accord de 2015. Une présence fragile qui pourrait être effacée du texte au grès des discussions des Parties. A nous de défendre leur maintien !

Il en est de même pour l’équité intergénérationnelle, élément essentiel du développement durable et enjeu majeur des négociations climatiques puisqu’elle s’assure que les besoins des générations futures seront assurés.

Equipes REFEDD et CliMates à Bonn

Et concrètement qu’y fait-on ?

Dans un premier temps, le rôle des observateurs REFEDD est de suivre les négociations concernant les éléments du texte évoquant ces deux enjeux et de s’assurer qu’ils y restent. Il s’agit notamment de repérer quelles délégations y sont favorables et à l’inverse, celles qu’il faut convaincre.

Le travail de lobbying vient donc un second temps. Il faut rencontrer les délégations qui défendent l’éducation et/ou l’équité intergénérationnelle et s’assurer qu’elles appuieront présence de ces thématiques dans l’accord. Il faut également discuter avec les délégations plus « hostiles » pour comprendre leurs positions et tenter de faire jouer sur les coalitions de pays et leur influence. Et pourquoi pas organiser un happening pour sensibiliser les délégations.

Le REFEDD n’est pas la seule structure jeunesse à travailler sur ces thématiques. Au sein des négociations, les organisations non gouvernementales sont rassemblées dans des groupes selon leurs spécificités (syndicats, associations sur le genre, agriculteurs…). Les organisations de jeunesse se retrouvent donc au sein de YOUNGO.

Lors des intersessions, ce groupe se réunit chaque matin pour faire le point sur les avancées et les points de crispation. C’est souvent l’occasion de lancer de petits groupes de travail sur des thématiques précises. L’équipe de réflexion sur l’équité intergénérationnelle, par exemple, est très dynamique. Les jeunes observateurs peuvent donc décider ensemble de monter des actions de lobbying.

Article rédigé par Roxanne Renault, Fanny Garrone et Yanis Lammari.

Cassandre Charrier:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire