Négociations Internationales Climatiques

.

Les jeunes se rassemblent et font l’actualité climatique ! 🌍🙌

Chaque année, le REFEDD offre des formations sur les négociations climatiques et propose à des étudiant·e·s d’aller aux négociations internationales.

La COP 26 (Conference of Parties) a beau avoir été reportée d’un an, des organisations internationales, dont la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC), des collectifs d’activistes et des jeunes du monde entier sont à l’origine d’initiatives de grande ampleur autour des enjeux climatiques.

👉 La délégation 2020 du REFEDD a suivi à distance ces grands événements climatiques, tout particulièrement pendant les 2 semaines où la COP aurait dû se tenir. Leurs articles “Focus COP26” sont à retrouver sur notre blog.

.

.

Les COP, les délégations du REFEDD et les Jeunes Délégué.e.s

Les négociations internationales sur le climat, kézako ?

Depuis le Sommet de la Terre de Rio (1992) et l’adoption d’une convention sur les changements climatiques (CCNUCC), les pays du monde entier se retrouvent chaque année à une Conférence des Parties (COP) sur le climat ainsi qu’à des intercessions (SB).  Ils y négocient des objectifs climatiques et des moyens d’action.

L’accord de Paris, adopté lors de la COP21, a fixé comme objectif de contenir l’augmentation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels. Pour cela, les pays doivent adopter des mesures de réduction de leurs émissions de gaz à effet de serre, les Contributions Nationalement Déterminées (NDC). 

Les jeunes aussi vont aux négociations ! 

La COP est un lieu de rencontres, ici entre une représentante norvégienne de l’UNICEF et une membre du ministère de l’environnement de l’Ouganda.© Fabienne Le Rasle

Des ONG accréditées par les Nations Unies participent en tant qu’observatices à ces deux rendez-vous annuels que sont la COP et les intersessions. La société civile y est organisée en différentes constituantes, qui sont très actives pendant les négociations, mais aussi tout au long de l’année. 

Le REFEDD fait partie de YOUNGO (Youth Non-Governmental Organisation). Cette constituante est organisée en différents groupes de travail qui permettent à des jeunes du monde entier de travailler ensemble, d’élaborer une position commune et de faire du plaidoyer auprès des Parties.

Les objectifs du REFEDD : former, informer, engager

Les projets “négociations internationales climatiques” du REFEDD s’articulent autour de 3 objectifs : 

  • Former les jeunes aux négociations. Avec CliMates et les Jeunes Ambassadeurs pour le Climat (JAC), le REFEDD organise au moins 2 initiations grand public par an. L’essentiel de la dernière est à retrouver ici. Une formation approfondie et de la documentation sont fournies aux membres de la délégation du REFEDD avant leur départ aux négociations internationales.
  • Rapporter ce qu’il se passe durant les négociations par du contenu vulgarisé, résumé et ludique. 
  • Porter une action de plaidoyer basée sur les positions nationales du REFEDD, notamment sur l’éducation au dérèglement climatique et l’équité intergénérationnelle. 

Aller aux négociations internationales : la délégation REFEDD

Cinq des dix membres de la délégation du REFEDD à la COP25 à Madrid © Rodrigue Friaud

Le REFEDD dispose de 3 à 5 badges pour sa délégation. Comme les négociations durent 2 semaines, le REFEDD amène entre 6 et 10 personnes par COP et intersessions. Suite à la publication d’un appel à candidature, envoie ton CV et lettre de motivation par mail à energie@refedd.org.

Les seuls prérequis sont : avoir moins de 25 ans, être dans un cycle d’études supérieures, avoir un bon niveau d’anglais (B2-C1) et être hyper motivé·e évidemment !

En plus de la formation et de la documentation proposées, la délégation est accompagnée par un·e ancien·ne qui a déjà participé à des négociations internationales.

Que fait la délégation du REFEDD aux négociations ? 

Les délegué.e.s participent aux différents événements et aux « side-events » de la COP. Comme il y a énormément de contenus, chaque délégué·e choisit de suivre un ou plusieurs sujets qui l’intéressent ou qui sont au cœur des négociations. Le REFEDD apporte une attention particulière à l’Action for Climate Empowerment (ACE), qui regroupe cinq domaines liés à l’autonomisation des populations et à leur engagement dans l’action climatique, parmi lesquels l’éducation.  

Une grosse part du travail de la délégation se trouve dans la vulgarisation de l’information via les réseaux du REFEDD, à destination des personnes qui n’ont pas l’occasion d’aller aux négociations.  Un·e chargé·e de la communication accompagne la délégation et l’aide à publier des vlogs, articles, newsletters, micro-trottoirs… Bien sûr, toute nouvelle idée est la bienvenue ! 

👉 Retrouvez sur notre blog les articles “ Focus COP26” de la délégation 2020 du REFEDD pendant les 2 semaines où la COP 26 aurait dû se tenir.  

Aller aux négociations avec son établissement : obtenir une accréditation

Enfin, les établissements d’enseignement supérieur peuvent envoyer leurs étudiant·e·s aux négociations en tant qu’observateur·trice·s, à condition d’avoir obtenu une accréditation délivrée par la CCNUCC.  Le REFEDD propose une fiche pratique afin de les guider dans leur démarche.

🗓️ Attention : avec le décalage d’un an du calendrier, la date limite pour la demande d’obtention du statut d’observateur à la COP26 a été repoussée du 15 janvier au 31 décembre 2020. La période de candidature pour la COP27, initialement prévue jusqu’au 31 août 2020, est aussi prolongée.

 

Le programme Jeune Délégué·e·s pour le climat

La délégation française et les deux JD aux intercessions de Bonn en 2019 © Héléna Hadjur

Le programme Jeunes Délégué·e·s (JD) pour le climat permet à 2 étudiant·e·s d’accompagner la délégation française aux négociations internationales. Il a été mis en place en 2016 par CliMates et le REFEDD avec le ministère de la transition écologique pour la COP22 à Marrakech. Il est soutenu par les JAC depuis 2018.

Le recrutement d’un·e nouveau·elle JD a lieu tous les ans. Un mandat dure deux ans, soit 2 COP et 2 intersessions. Pour devenir JD, il faut présenter un grand intérêt pour les négociations climatiques, vouloir sensibiliser les jeunes à la cause climatique, et disposer d’un bon niveau d’anglais (B2-C1). Les candidat·e·s peuvent habiter n’importe où en France. Une fois recruté, la ou le JD est formé·e avant son premier départ aux négociations internationales. 

Que font les JD aux négociations ?

Les JD choisissent des points à suivre en fonction des sujets de négociation. Iels participent aux réunions quotidiennes de la délégation et sont dans la boucle des mails pour pouvoir suivre l’ensemble des points de négociation. Les JD ont trois objectifs : 

  • Être les yeux et les oreilles de la délégation française durant les négociations
  • Monter en compétences personnellement, aussi bien sur le plan des négociations internationales que sur le travail au sein du ministère  
  • Porter la voix des jeunes au sein des négociations, via la délégation française

Le travail des JD se poursuit au-delà des COP et des intersessions. Pendant leur mandat, les JD se déplacent dans des établissements d’enseignement pour partager leur expérience. En plus de cela, iels suivent la délégation française et participent chaque année à 5 ou 6 réunions de préparation des négociations.