On s’en va parler climat à Lima

On s’en va parler climat à Lima

1 décembre 2014 Climat 0

Equipe REFEDD COP20 Lima climatUn jour, alors que tu es en train de repeindre ta cuisine lors d’un beau dimanche de septembre, tu reçois un texto qui te dit : “Fais tes valises on t’envoie à Lima”.

Et là, le choc. D’abord tu relis, re-relis et re-re-relis le texto. Et une fois que l’info est montée au cerveau, tu exploses de joie.

Non tu ne rêves pas, ton association t’envoie bien à la 20ème Conférence des Parties sur le Changement Climatique pour faire partie de la délégation YOUNGO. Alors YOUNGO ce n’est pas une marque de voitures, non, non, ce sont les organisations jeunes qui sont présentes lors des COP depuis 2009 (http://youthclimate.org/).

Te voilà donc chargée de représenter le Réseau Français des Etudiants pour le Développement Durable lors d’une conférence internationale pendant 12 jours. Le temps de prendre un billet, de potasser un peu d’anglais et des rapports sur les autres COP pour te mettre dans le bain et ça y est, c’est le grand départ.

Évidement les questions se bousculent dans ta tête : qu’allons nous y faire ? Quelle est l’importance du rôle de la jeunesse ? Quels espoirs et envies plaçons-nous dans cette COP ? Bien sûr, il y a la peur de n’être là pour rien, de voir les procédures onusiennes prendre le pas sur les actions et les engagements et de voir finalement l’inaction internationale en action. Pour le savoir, c’est fatigués par 3 jours de travail préparatoire, mais enthousiastes, qu’on sera à 8h ce lundi 1er décembre au matin (14h heure française) au Ministère des Armées du Pérou, prêtes à se plonger dans l’univers des négociations climat.

Mais, c’est quoi la COP ?

Chaque année depuis 1995, les différents pays signataires de la Convention Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques se réunissent pour négocier des accords et la mise en œuvre de la lutte contre les  changements climatiques. C’est lors d’une de ces réunions annuelles appelées Conférence des parties (COP), que fut signé le protocole de Kyoto. Cette année, c’est la COP 20 et elle se déroule à Lima (Pérou). C’est la dernière conférence avant la très importante conférence de Paris en 2015 (COP21), pour laquelle les pays se sont engagés à signer un nouvel accord contraignant et applicable à tous pour limiter l’augmentation de la température à +2°C en moyenne. Si la COP a lieu tous les ans en fin d’année, les négociations ne s’arrêtent pas entre-temps et c’est avec un premier brouillon d’accord que les diplomates entameront leurs négociations en ce premier jour de décembre.

Et le REFEDD dans tout ça ?

Le REFEDD a la chance d’être accrédité à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques depuis plusieurs années en tant qu’organisation observatrice. En faisant une grosse entorse à notre bilan carbonne, c’est à deux que nous sommes parties cette année pour suivre ces négociations en direct : Jeanne, 23 ans diplomée en géographie de l’environnement et secrétaire générale du REFEDD ; Léa, 24 ans diplômée en relations internationales et bénévole au REFEDD.

Comme tous les autres membres de la société civile accrédités à la COP, le REFEDD ne dispose pas d’un pouvoir direct dans les négociations. Mais, en étant sur place, nous sommes en mesure d’interagir avec les différents acteurs des négociations, afin de soutenir les valeurs chères à notre réseau. En tant qu’envoyées du REFEDD, nous avons ainsi l’occasion de discuter aussi bien avec des diplomates investis dans les négociations qu’avec des représentants de la société civile (ONG, représentants d’entreprises privés et industries, scientifiques…).

Conference of Youth

C’est aussi l’occasion pour le REFEDD de discuter avec d’autres jeunes, venus du monde entier et investis dans la lutte contre le changement climatique. Cet événement, c’est la COY (Conference Of Youth) organisée avant la COP par les jeunes du pays d’accueil. La COY a lieu chaque année depuis 10 ans. Pendant 3 jours, du 28 au 30 novembre,  nous avons donc été avec des jeunes venus du monde entier pour discuter de notre action au niveau local et international sur les changements climatiques et du devenir des négociations internationales. Le programme de travail a été intense :  une conférence sur les océans nous permettant de savoir si le scénario du film Le jour d’après était possible (à priori pas dans ce siècle), un workshop sur les forêts amazoniennes, une discusion sur la finance climatique, mais aussi des moments de détentes et de musique avec, par exemple, une cérémonie traditionnelle péruvienne de remerciement à la terre-mère (Pachamama).

Eclectique et passionnant, la COY nous a permis de voir quels sont les blocages auxquels les négociateurs internationaux doivent faire face. Gérer les différents points de vue, ne pas froisser les sensibilités de chacun. La rédaction d’un texte international s’avère être un jeu aussi complexe que subtile. Malgré la fatigue, il est passionnant d’assister à tous les débats qui traversent notre jeune assemblée.

Notre première COY, riche en émotions, nous a permis de nous donner une idée de ce que la jeunesse française aura à organiser l’année prochaine à Paris.

Pour suivre leurs aventures, c’est par ici : twitter @LeaCruse.

Article rédigé par Léa Cruse et Jeanne De Kerdrel

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire