Manifeste pour des COPs éco-responsables

10 janvier 2019 Climat

 

 

Alors que la délégation du REFEDD débarquait fraîchement à la COP24 le mois dernier, elle a vite découvert que quelque chose clochait…

Tandis qu’ils essaient de limiter le réchauffement de la planète en dessous de 2°C, les négociateur·ice·s se pressent dans de longs couloirs pré-construits, interminables, où des souffleuses balancent de l’air chaud en continu, alors même qu’il y fait constamment froid. Parfois, un stand de café émerge et distribue fièrement des gobelets compostables, alors même qu’aucune poubelle à compost n’est mise à disposition. Et alors que les sandwichs et autres victuailles sont distribuées dans des emballages papier et plastique, les pavillons des pays présents distribuent des flyers à tours de bras.

C’est donc avec beaucoup d’énergie que Yanis, Carole et Gaëlle se sont emparés d’un sujet qui leur tenait à coeur : l’éco-responsabilité des événements de la CCNUCC*.

Photo de groupe des YOUNGOs, constituante des ONGs représentant la jeunesse aux COPs

 

Bien sûr, ce ne sont pas les premier·e·s à se poser la question de l’impact environnemental des négociations climatiques. La CCNUCC a déjà travaillé sur le sujet et les pays d’accueil essaient de faire des efforts pour être un minimum écoresponsables. Par exemple, à Katowice les tables du hall d’entrée portaient une inscription qui incitait à ne pas y déposer des flyers, pour éviter un gâchis de papier inutile. La CCNUCC incite aussi les participant·e·s à compenser les émissions de carbone liées à leur déplacement vers le lieu de la COP, et certains pays hôtes des négociations vont même jusqu’à compenser les émissions de l’intégralité de l’événement**. Mais malgré tout, la délégation du REFEDD a constaté plusieurs aberrations écologiques dans les COP. C’est pourquoi nous avons décidé de lancer une action pour demander plus d’ambition à ce sujet.

 

Après s’être renseigné·e·s sur le cadre légal déjà existant et les précédentes tentatives des ONGs pour attirer l’attention de la CCNUCC sur le sujet, ils se sont donc rendus auprès des autres YOUNGOs*** pour créer un groupe de réflexion et de travail. Cette démarche a débouché sur la rédaction d’une lettre au Secrétariat de la CCNUCC, lettre qui a été signée par de très nombreuses ONGs de jeunes du monde entier.

En attendant la réponse de la CCNUCC, vous pouvez lire la lettre que nous avons envoyée:

 

For-COP24_YOUNGO_Suggestions-towards-more-sustainable-UNFCCC-sessions

 

 

Source :

Convention-Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique, structure en charge d’encadrer les Conférences des Parties (COPs).

** https://unfccc.int/fr/news/faire-de-la-cop23-une-conference-climatiquement-neutre

*** Youth NGOs: constituante des ONGs représentant la jeunesse aux COPs. Il existe au total 7 constituantes d’ONGs observatrices à la COP. Pour plus d’informations: https://unfccc.int/files/parties_and_observers/ngo/application/pdf/constituency_2011_english.pdf

 

 

Article rédigé par Margot Duvivier

REFEDD: