Créer un composteur collectif sur son campus : nos conseils

Dans le cadre de Tous au compostévénement annuel du 24 mars au 8 avril qui valorise la pratique du compostage de proximité, on vous présente quelques bonnes raisons de passer le cap du compostage, que vous soyez urbain et locataire d’un studio de 12m2 à Paris ou en coloc dans la Creuse. 

Participez à des événements dans toute la France pour tout savoir sur cette pratique et prenez l’occasion d’installer un composteur chez vous !

 

Composter ses déchets organiques : pourquoi faire ? 

Le compostage est une pratique qui consiste à transformer des matières organiques en un nouveau produit semblable à du terreau. Il peut être réalisé dans des composteurs à l’échelle d’un ou de plusieurs foyers et même sur des parcelles de terres agricoles plus importantes pour convertir les fumiers. A domicile, le compost est assez simple à mettre en place : il suffit de posséder un récipient  de plusieurs litres (couvert afin d’éviter les mauvaises odeurs) et d’avoir accès à un composteur où déposer vos déchets. Une fois placés dans le composteur, ils (les déchets) deviennent, en moins de 6 mois, de l’engrais efficace pour vos plantes et/ou votre potager.

 

A chacun son composteur : en bois pour le jardin ou design pour la cuisine !

Il existe plusieurs (bonnes) raisons de composter ses déchets :

  • Réduire la quantité de déchets dans sa poubelle et donc les volumes traités par la collectivité (environ 30%)
  • Réutiliser le compost pour ses jardinières ou son jardin (si vous avez la chance d’en avoir un…) pour ainsi économiser l’achat d’engrais et/ou de terreau
  • Partager un projet collectif avec vos voisins, vos collègues, vos ami.e.s etc.

Que mettre dans votre compost ?

Coquilles d’oeuf, peaux d’oranges et mouchoirs en papier ne sont pas tous égaux face à la poubelle organique. Découvrez en une infographie les do et les don’t de votre composteur.

© Priscille Depinay

Etudiant.e.s et compost : une histoire d’amour ? 

Plusieurs projets étudiants dédiés au compostage des déchets ont vu le jour ces dernières années sur différents campus afin de sensibiliser les étudiant.e.s et le personnel administratif de l’enseignement supérieur sur la question de l’alimentation responsable. Sans produit chimique, un compost favorise la venue d’insectes, de la faune du sol et participe ainsi au maintien de la biodiversité de votre établissement tout en diminuant la quantité de déchets qui partent à l’incinérateur (et donc la quantité de gaz à effets de serre).

Cela dit, mettre en place un tel projet peut s’avérer compliqué (manque de sécurité, mauvaises odeurs dérangeantes, refus du personnel de l’établissement ou de la collectivité à réutiliser l’engrais récupéré etc.) ! On vous présente ci-dessous quelques conseils et retours d’expériences d’associations du réseau ayant réussi à faire de leur campus un havre de paix pour vos épluchures de carottes.

  • Le Potager par Ingénieurs Sans Frontières (ISF) Provence de Centrale Marseille

Mis en place depuis avril 2017, le composteur du projet Le Potager, filiale d’ISF Provence, a été installé dans le cadre de la création d’un potager éco-responsable pour le campus de l’école. Partis d’un terrain « vierge » accordé par l’administration, les étudiant.e.s ont mis entre 5 à 6 mois à l’installer définitivement et à réutiliser ses matières pour enrichir leur terre. Tout le monde est invité à venir déposer ses déchets organiques et à donner un « coup de bêche » pour entretenir le potager, aussi bien les étudiant.e.s que personnel administratif de l’école. Une action fut menée par ISF Provence pour récupérer les déchets organiques du Restaurant Universitaire durant la Semaine Etudiante du Développement Durable (SEDD) 2017.

Etant donné la petite taille du composteur (375 litres), l’équipe du projet réfléchit aujourd’hui à en installer un plus grand, pour permettre à davantage d’étudiant.e.s d’y déposer leurs déchets alimentaires et de revoloriser au mieux le compost récupéré.

  • Compasteur par Ecocampus ENS à Paris et Montrouge

Compasteur, le compost de la cour Pasteur de l’ENS Paris.

Créé en 2012 par l’association Ecocampus de l’ENS Paris, l’initiative a rencontré un véritable succès auprès des étudiant.e.s, si bien qu’un second composteur a été installé dans une autre cour de l’établissement : la cour Pasteur (Pasteur-Compasteur : vous suivez ? 🙂 ) Afin de valoriser au mieux les déchets et de sensibiliser les étudiant.e.s et le personnel à l’alimenter, Il est nécessaire de faire beaucoup de communication sur l’utilité du composteur (ce qu’on peut y jeter, comment l’entretenir efficacement). Pour cela, il est possible de faire appel à un.e maître composteur (la mairie de Paris propose ce service).

Pour aller plus loin 

  • Notre guide La biodiversité sur mon campus à lire et (relire) pour tout savoir de la préservation de la faune et la flore de votre établissement
  • Créez votre composteur d’appartement simplement et sans trop dépenser grâce à Ooreka et Jardiner Malin
  • Rejoignez un projet de composteur collectif près de chez vous à Lyon, Paris ou Bordeaux

REFEDD:

0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire