Quand tu te brosses les dents, pense à l’océan !

12 décembre 2017 Biodiversité

Chaque année, ce sont huit millions de tonnes de déchets en plus dans nos océans, une benne à ordure par minute ! Sachant cela et considérant qu’il faut environ 400 ans au plastique pour se décomposer, il semble que nous ne sommes pas près de revoir des océans propres… Mais pour avancer, des gestes simples sont possibles. Vous brosser les dents, par exemple, c’est la première et la dernière chose que vous faites dans la journée. C’est un geste automatique qui semble anodin, et pourtant il a de lourdes conséquences sur l’état de notre planète. Après les pailles, le REFEDD s’attaque aux brosses à dents !

 

 

Petites mais omniprésentes

Le Planétoscope, qui nous indique les statistiques mondiales en temps réel, nous apprend que chaque seconde, 9,3 brosses à dents sont vendues en France. Ça fait quand même beaucoup de brosses à dents mais c’est normal me direz-vous, l’hygiène dentaire est fondamentale !

Alors faisons un petit calcul, juste pour nous rendre compte de ce qu’il implique :

  • En partant du principe que chaque habitant de la planète utilise en moyenne 4 brosses à dents par an,
  • La première brosse à dent date de 1938,
  • Nous sommes 7 milliards sur terre.

Ce qui fait donc en moyenne 2 212 milliards de brosses à dents utilisées depuis 1938, et là ça commence à faire vraiment beaucoup.

Le problème, c’est que les brosses à dent sont composées d’un mélange de matière et ne sont donc pas recyclables. De plus, l’incinération est un processus qui n’est que rarement effectué. Vous commencez donc à comprendre où je veux en venir ?! La majorité de ces brosses à dents se retrouvent aujourd’hui dans nos océans… Des chercheurs ont même estimé qu’il n’y avait pas moins de 4,9 milliards de brosses à dents non-biodégradables qui finissaient chaque année dans les écosystèmes marins.

Cette petite vidéo qui relate la vie d’une brosse à dent l’explique parfaitement :

 

 

Un véritable fléau pour l’environnement

Certains vous diront que finalement ces brosses à dents ne représentent qu’1% du plastique dans nos océans. Mais elles sont petites et très légères, ce qui complique considérablement leur ramassage. Elles dérivent donc sans cesse au grès des courants jusqu’à croiser la route d’un animal marin et là l’histoire se complique encore plus.

Par exemple, beaucoup de brosses à dent sont ingérées par les albatros et les dégâts sont considérables. John Klavitter, un biologiste américain nous explique même la chose suivante :

« Un albatros peut survivre avec quelques grammes de plastique dans le ventre, mais, ce matériau étant très léger, quelques grammes correspondent parfois à un volume important, capable d’occuper très rapidement le tiers de l’estomac. Par ailleurs, c’est 30 % de nourriture en moins qu’il peut ingérer et l’animal ne peut survivre à cela. »

Ci-gît le contenu de l’estomac d’un albatros

 

Les déchets c’est une chose mais l’industrie en elle-même pollue notre environnement. La production des brosses à dents, à cause du mélange de matière dont nous avons parlé plus haut, est responsable de bien des dégâts :

 

Nylon, polypropylène… La production et la distribution représente 50% de l’empreinte écologique de la brosse à dents manuelle (via https://www.foreo.com/mysa/how-toothbrushes-affect-environment-infographic/)

Des alternatives ? 

Vous savez donc maintenant que les brosses à dent en plastique, ce n’est pas la joie, mais aujourd’hui vous pouvez y échapper !
En effet, plusieurs entreprises se sont emparées du problème et commercialisent des brosses à dent en bois de bambou ! Oui, car le bambou produit 30% d’oxygène en plus que les autres plantes et ça c’est bon pour la planète !

Et les poils alors ? Et bien, ils peuvent être en plastique mais détachable pour permettre de les recycler ou ils peuvent aussi être en poils de cochon ou encore à base d’huiles végétales.

Vous pouvez vous en procurer dans la plupart des magasins bios, ou sur internet :

 

Et rappelez-vous le meilleur déchet c’est celui que l’on ne produit pas !

REFEDD: